Le burkini interdit sur les plages de plusieurs communes françaises

1334 مشاهدات

Un autre maire a publié un arrêté concernant l’interdiction du port du burkini sur ses plages, vêtement de plage qui couvre tout le corps. Il s’agit du maire LR de Leucate (Aude).

Alors qu’il fait polémique, le Burkini se fait interdire par plusieurs maires des villes côtières de France.

Parmi ces villes vous avez celle d’Oye-Plage, non loin de Calais, où le maire, Oliver Majewicz, a écrit mardi un arrêté municipal qui interdit le port du burkini sur les de plages surveillées de sa ville. « Je pense que nous avons laissé la laïcité prendre trop de terrain », détaille le maire socialiste de cette agglomération des Hauts-de-France, qui répondait aux questions du journal Le Figaro.

Cette commune est la 7e à prendre cette décision en France après que celle de Cannes, qui avait adopté un arrêté identique en 2013, Sisco, Le Touquet, Villeneuve-Loubet et Leucate, dans l’Aude. Concernant la dernière commune, l’élu LR a indiqué ce mardi dans le Midi Libre : « Nous avons remarqué une hausse sur nos plages d’un phénomène qui peut générer des problèmes. J’ai été informé.»

Comme le maire d’Oye-Plage, qui indique avoir décidé de publier cet arrêté parce qu’il ne voulait pas « économiser sur les lois de la république », d’autres mairies justifient leur décision par rapport au fait de se conformer au principe de laïcité et veulent protéger le droit des femmes. Ce dernier qui est un grand défenseur des droits de la femme, voudrait donner son avis sur cette tenue qui ne respecte pas la condition de la femme.

Que ce soit le maire d’Oye-Plage ou celui de Cannes, qui a inauguré la publication de cette vague d’arrêté municipal a estimé que le burkini montre « une forme d’appartenance religieuse, tandis que la France et les lieux de culte religieux sont ciblés par les terroristes ».

Ange-Pierre Vivoni, le maire de Sisco a aussi indiqué qu’il veut « sécuriser la population et surtout celle musulmane car qu’elles apparaissent comme étant les premières cibles de ces provocations extrémistes ». Il indique que le burkini est tendance actuellement et on le voit sur la majorité des plages corses. »

Les maires socialistes touchés par la fièvre de l’interdiction

Il faut dire qu’au départ, il n’y avait que les élus Les Républicains qui avaient pris ces décisions visant à interdire le port du Burkini, mais certains maires socialistes ont rejoint la vague, comme le maire de Sisco, Ange-Pierre Vivoni, qui s’est exprimé à la suite des graves heurts qui se sont produits sur l’une des plages de sa commune dimanche, qui d’après des témoins aurait éclaté après que des baigneuses portant des burkini aient été photographiées par des touristes.

A propos de l'auteur

Stéphanie

Vegan depuis ma plus tendre enfance, j'ai créée ce site afin de partager mon mode de vie avec vous.