La France mauvais élève en matière de mal-logement dans l’Union Européenne France

1888 views

Le figaro révèle qu’il existe un nombre important de petits logements en Île-de-France et surtout à Paris.

23 000 foyers

Il s’agit du nombre de foyers qui résident dans une maison qui mesure moins de 9m² en France, vous aurez compris, de petits appartements. Grâce aux informations recueillies auprès du ministère du Logement, le figaro indique que parmi ces familles, il y a 7.000 d’entre eux vivraient dans ces pièces exiguës illicites en Île-de-France et surtout plus particulièrement à Paris.

Proposer un logement convenable

Ces logements sont considérés comme étant illégaux, car le décret venant de la loi SRU (solidarité et renouvellement urbains) publié en 2002, indique qu’il est de l’obligation de tout propriétaire doit proposer un logement convenable, qui respecte les caractéristiques de surface et de confort minimum.

De ce fait, un logement doit posséder au minimum une pièce principale dotée d’une surface habitable de 9 mètres carrés et une hauteur de 2,20 mètres, au minimum soit une surface habitable de 20 mètres cubes au minimum », indique le quotidien.

Sauf que les 23 000 familles recensées, représentent bien le les personnes les mal logées dans l’Union européenne Europe.

Malgré que la France ait remporté deux points comparés à 2015 dans le cadre du logement favorisé par « son dispositif de logement social et d’allocations logement, qui lui donne la possibilité d’avoir un taux principalement faible de ménages en taux d’effort exagéré », souligne la Fondation Abbé Pierre, qui a dévoilé ce vendredi son classement réalisé en collaboration avec la Fédération européenne des associations nationales qui œuvre avec les sans-abris.

Ce chiffre non reluisant a été réalisé sur la base de données Eurostat sur le coût du logement, les ménages qui ont des dettes de loyers, de difficultés pour bénéficier du chauffage, de sur occupation et d’infection. Dans ce cadre «la France occupe la moyenne dans le cadre de la sur occupation, de déséquilibre énergétique et de manque sévère de logement et dévoile un taux élevé de ménages qui ne parviennent pas à payer leur loyer », récapitule la Fondation Abbé Pierre.

« Ces minuscules logements sont en principe prévus pour n’abriter que les personnes qui vivent seules ».

Mais en matière de logement, les pays qui occupent les premières places sont le Luxembourg et l’Irlande. Par contre, le Royaume-Uni occupe la 20e place, « surtout à cause des réductions budgétaires concernant les allocations logement ». La 28e qui clôture le classement est occupée par la Grèce qui se retrouve dans « une situation sociale effrayante ».

Author Bio

Stéphanie

Vegan depuis ma plus tendre enfance, j'ai créée ce site afin de partager mon mode de vie avec vous.